• Cadeau

    Cadeau.

    Belle apparence.

    Mon regard se repose

    et l’ouvre.

    Joie, tout simplement.

     

    Autre cadeau.

    Emballage déchiré.

    Erreur d’expédition.

    Mon regard s’inquiète,

    n’ose pas ouvrir.

     

    Du cadeau au regard

    je fais quelques pas,

    m’attire

    la déchirure,

    qui me ressemble.

     

    Au fond de mon cœur

    un tas de choses à brûler,

    à saisir,

    comme le cadeau

    détérioré.

     

    Je préfère

    mon semblable

    endommagé au-dedans

    endommagé au dehors

    blessures qui se connaissent.

     

    Au fond de ma pensée

    une vérité à chérir :

    troubles,

    nocturnes,

    désillusions.

     

    Dans l’obscurité

    de ma pensée

    se lève

    inachevée

    une mélodie.

     

    Les notes, les accords

    sont multiples,

    et un seul,

    bouleversée

    est mon ouïe.

     

    Unité diversifiée

    montre un monde

    altéré

    qui donne

    sur le bonheur.

     

    Cadeau,

    quel que tu sois,

    je me laisse

    faiblesse

    enlever par toi.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    ateyssier
    Vendredi 18 Octobre 2019 à 21:48

    Un cadeau ? Une naissance... il y aura bientôt 70 ans !! Merci Jean-Paul !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :